Faut-il remplacer Business Explorer par BusinessObjects Analysis ?

Analysis, la solution d’analyse de SAP BusinessObjects

Advanced Analysis for Microsoft Excel

Advanced Analysis for Microsoft Excel

Parmi les différents besoins d’accès à l’information, l’analyse exploratoire (ou navigation multidimensionnelle) fut longtemps chez SAP assimilée à la business intelligence. Il s’agit de pouvoir afficher les indicateurs de manière agrégée et d’en connaître la décomposition au travers d’axes d’analyse. Par exemple, un Chiffre d’Affaires global sera décomposé par pays, région, ville puis magasin. Il pourra aussi bien l’être par client ou par article. Le Business Explorer (Bex) Analyzer répond à ce besoin. Il est la solution native d’analyse et de reporting intégrée à SAP NetWeaver BW. Il est capable de restituer des données stockées dans le datawarehouse, puis d’en permettre l’analyse libre par les utilisateurs. Les requêtes, créées par l’outil « Bex Query Designer », se composent d’indicateurs et d’axes d’analyse avec une mise en forme proposée par défaut. A partir d’une même requête il est possible de procéder à cette analyse directement dans Microsoft Excel et dans le portail Web SAP.

Conformément aux annonces de SAP, le Business Explorer Analyzer ne sera plus développé et sera remplacé par BusinessObjects Analysis. Appelé dans un premier temps « pioneer », il reprend les fonctionnalités du Bex Analyzer et de Voyager, l’ancien outil de navigation multidimensionnelle de BusinessObjects. Pour les clients utilisateurs de SAP BW, la situation est maintenant claire : il s’agit de considérer Analysis comme outil de substitution au Bex. Mais le besoin est-il aussi bien couvert ?

Comparaison de BO Analysis et du Business Explorer Analyzer
Le Business Explorer avait progressivement eu le défaut de vouloir tout faire : l’analyse multidimensionnelle, les états formatés, le reporting ad-hoc, voire l’affichage graphique en tableau de bord (notamment avec le WAD). A contrario, BusinessObjects propose des outils dédiés à chaque type de besoin mais reposant sur une plateforme unique et des sources de données communes et contrôlées.
Advanced Analysis for Web

Advanced Analysis Web

Que trouvons-nous de similaire entre Analysis et Business Explorer ?

Concernant la version pour Microsoft Excel, Analysis a repris les fonctionnalités à valeur ajoutée du Bex : navigation libre, graphiques, filtres présents sur la feuille, mode formule (permettant de déplacer tout élément du tableau n’importe où dans la feuille), alertes à l’affichage (« exceptions »), formules de calcul locales… Les différences se trouvent tout d’abord dans l’interface utilisateur qui offre, avec Analysis, une bien meilleure prise en main pour l’analyse et la construction des tableaux. Pour ce qui est des sources de données, il peut aussi bien s’appuyer sur des Query Bex que sur des cubes MS SQL Server. Pour le mode web, on retrouve l’essentiel des fonctionnalités du mode Excel, excepté celles étant spécifiques à Excel (formules, cellules…). Par rapport au Bex Analyzer Web, la possibilité de créer de manière autonome de vrais tableaux de bord composés de plusieurs sources est une amélioration intéressante.

Faut-il utiliser BusinessObjects Analysis  avec BW ?

Analysis couvre le besoin d’analyse de manière plus souple et plus ouverte que le Business Explorer. S’appuyant sur les requêtes du Query Designer pour les données de BW, il permet de tirer profit de l’existant sans remettre totalement en cause le fruit d’années de développements sur cette solution. La perspective de fin de maintenance du Bex Analyzer est sans aucun doute un élément important pour choisir de mettre en oeuvre Analysis. De manière pragmatique, lors d’un projet de mise en oeuvre de BO Analysis il est recommandé de créer des requêtes Bex ayant pour objectif de devenir des sources de données pour BusinessObjects, ce qui modifie la vocation du Query Designer et, par là, amène à revoir la définition de requêtes existantes. Précisons que le Datawarehouse BW et le Query Designer seront quant à eux toujours développés et sont plus que jamais des outils indispensables au reporting pour les données issues de SAP. Le critère de choix qui nous paraît plus déterminant pour décider d’utiliser Analysis ne tient pas, paradoxalement, dans cet outil. L’effort d’investissement de SAP n’a pas seulement consisté à créer un nouvel outil d’analyse mais plutôt de compléter, intégrer et rationnaliser la gamme de ses outils de business intelligence. En effet, avec la nouvelle version 4.0 de BusinessObjects tous les outils sont désormais capables de lire directement des univers et des requêtes BW, et ont été adaptés pour ce faire: webintelligence (renommé Interactive Analysis) peut afficher de vraies hiérarchies issues de BW, Xcelsius (renommé Dashboards) peut alimenter ses éléments graphiques directement à partir de requêtes Bex ou des univers, etc… En définitive, la question n’est pas seulement de savoir si Analysis fait mieux que Business Explorer Analyzer (on vient de voir qu’il en reprenait les principales fonctionnalités), mais plutôt si le Bex Analyzer suffit pour couvrir tous les besoins de l’entreprise. La vocation de la suite décisionnelle de BusinessObjects, complétée à présent par Analysis, a pour vocation de le faire de manière exhaustive et intégrée. C’est sans doute le message qu’attendaient les clients de SAP pour évaluer l’apport réel de BusinessObjects dans leur contexte.

About the Author

Laurent Allais
Laurent ALLAIS est expert en solutions d'élaboration budgétaire, business intelligence et pilotage des performances (CPM - FP&A), avec près de 20 ans d'expérience dans ce domaine. Il intervient dans l'aide au choix de solutions, l'analyse des besoins métier et la mise en oeuvre d'Adaptive Insights, leader mondial des solutions cloud Financial Planning & Analysis. Après avoir fondé Artens et dirigé l'activité BI-CPM de Viséo, il fonde Alsight en 2012, spécialiste d'Adaptive Insights en France. Alsight a rejoint Génération Conseil en 2019. Il est intervenu chez plus de 50 clients, dont Renault, PSA, AGF, Embraer, Airbus, UCPA, Mega, Lizéo, Elitechgroup, Roquette, Pimkie, Chanel, L'Oréal et Fnac. Contact : Laurent.allais@expandbi.com