Performance Point : quels effets pour Microsoft ?

L’annonce de Microsoft en a surpris plus d’un : Performance Point ne sera plus développé, et sera intégré dans SharePoint. C’est en effet la première fois qu’un grand éditeur annonce qu’il réduit la voilure dans le domaine si convoité de la Business Intelligence, dont tous les analystes prédisent qu’il sera l’un des principaux moteurs de croissance en informatique. Cette perspective est d’ailleurs à l’origine des concentrations, dont le rachat de BusinessObjects par SAP est l’une des plus marquantes. Certes, Microsoft continue d’investir et de développer son offre BI intégrée à SQL Server, qui connait de forts gains de part de marché. Le retrait de PerformancePoint peut cependant avoir des effets inattendus. En premier lieu, la concurrence étant très forte dans ce domaine, tous les éditeurs ont fait en sorte de proposer des offres liées à la gestion de la performance, et plus ou moins intégrées à leurs solutions de Business Intelligence au sens strict. L’argument de Microsoft sur la clarté de sa roadmap et sur l’intégration de ses offres ne peut plus jouer. Il reste comme arguments la qualité de l’offre, l’intégration à MS Office ou le faible coût pour répondre aux besoins stricts d’analyse et de reporting. Le premier risque pour Microsoft est de perdre des clients potentiels attirés par des éditeurs apportant une offre plus large et destinée à évoluer. Malgré tout, il est certain que la part de marché de Microsoft dans le domaine de Business Intelligence continuera à grandir.  Les clients voulant mettre en oeuvre une BalancedScorecard ou une procédure budgétaire structurée feront vraisemblablement appel à des éditeurs de solutions complémentaires, qui ont commencé à se manifester après l’annonce de Microsoft. C’est là que SAP pourrait jouer la carte BPC (Business Planning and Consolidation). En effet, la solution ex-Outlooksoft rachetée en 2007, et toujours développée, repose sur la plateforme intégrée Microsoft SQL. Fidèle à sa logique de plateforme, la version NetWeaver (intégrée à BW) sortira cette année. Il serait donc ironique que cette décision fasse de SAP l’éditeur naturel de la solution de planning intégrée de l’offre BI de Microsoft. Cela permettrait à SAP de prendre pied chez de nouveaux clients et d’étendre un peu plus sa domination dans ce domaine

About the Author

Laurent Allais
Laurent ALLAIS est expert en solutions d'élaboration budgétaire, business intelligence et pilotage des performances (CPM - FP&A), avec près de 20 ans d'expérience dans ce domaine. Il intervient dans l'aide au choix de solutions, l'analyse des besoins métier et la mise en oeuvre d'Adaptive Insights, leader mondial des solutions cloud Financial Planning & Analysis. Après avoir fondé Artens et dirigé l'activité BI-CPM de Viséo, il fonde Alsight en 2012, spécialiste d'Adaptive Insights en France. Alsight a rejoint Génération Conseil en 2019. Il est intervenu chez plus de 50 clients, dont Renault, PSA, AGF, Embraer, Airbus, UCPA, Mega, Lizéo, Elitechgroup, Roquette, Pimkie, Chanel, L'Oréal et Fnac. Contact : Laurent.allais@expandbi.com